Archives du blog

Lettre ouverte pour une nouvelle impulsion en faveur du tram-train Lyon-Trévoux

Les élus du groupe siégeant dans la commission Transports ont adressé mardi 8 mars à Jean-Jack Queyranne, Bernadette Laclais et auxprésidents de groupe de la majorité.

L’idée serait plutôt de relancer, par le biais de ce projet, l’initiative en faveur d’un syndicat mixte de transports à l’échelle de l’aire urbaine lyonnaise, syndicat qui pourrait prendre la maîtrise d’ouvrage du Lyon-Trévoux et réaliser l’investissement plus vite / pour un coût moindre. En sortant la ligne du réseau ferré national, on n’est plus obligé de supprimer tous les passages à niveau, ce qui permettrait une substancielle économie. Evidemment, la création de ce syndicat dépend de nombreux acteurs, Conseils généraux en tête.
Pour une nouvelle impulsion en faveur du tram-train Lyon-Trévoux. Lire la lettre ouverte…

Tram-Train Lyon-Trévoux : le maire en colère

>

Le gouvernement ne retient pas le projet de tram-train entre Lyon et Trévoux tout en soulignant son « très vif intérêt ».
M. Michel RAYMOND, maire de Trévoux, « très en colère » s’élève avec force contre ce choix anormal et contraire au « grenelle » de l’environnement. (…)
M. Michel RAYMOND, maire de Trévoux, président de la Communauté de communes Saône-Vallée, s’élève avec force « contre cette décision inéquitable, contre ce choix anormal et contraire au Grenelle de l’environnement et au développement durable. Ce projet est une nécesité urgente pour les habitants et le territoire du Val de Saône, il est innovant et performant. Notre territoire Saône-Vallée s’est engagée pour près de 4 millions d’euros sur ce projet, aux côtés de la région Rhône-Alpes, du Grand Lyon et du conseil général de l’Ain, tandis que l’Etat, lui, ne veut pas apporter les 20 millions d’euros attendus en les renvoyant à plus tard. Ce choix budgétaire est inéquitable.
Je suis très en colère, en colère pour nos habitants du Val de Saône, en colère pour la lutte contre le réchauffement climatique.