ICEDA : EDF suspend les travaux sur décision de justice

Le site de stockage des déchets nucléaires est  suspendu

Le permis de construire de l’ICEDA, annulé par le tribunal administratif de Lyon, avait été accordé le 22 février 2010 par le préfet de l’Ain. Deux mois plus tard, le Premier ministre François Fillon avait signé le décret autorisant la création de cette installation, dont les travaux ont démarré à l’été 2010.

L’objectif d’EDF est d’y entreposer les déchets issus des neufs réacteurs français de première génération promis au démantèlement, soit le rédacteur n°1 de la centrale voisine du Bugey (Ain), ainsi que ceux de Brennillis (Bretagne), Saint-Laurent (Centre), Chinon (Centre), Chooz (Ardennes) et l’ex-Superphénix de Creys-Malville (Rhône-Alpes).
Le permis de construire a été attaqué par un horticulteur voisin de la centrale, qui utilise l’eau tiède pour tempérer ses serres, qui refuse de vivre à côté d’un site de déchets nucléaires.
Après une audience début décembre, le tribunal administratif de Lyon lui a donné raison en jugeant le permis de construire non conforme au plan local d’urbanisme de la commune de Saint-Vulbas, qui interdit les occupations du sol « non liées » et « nécessaires » au fonctionnement de la centrale.

Source Le Parisien

Publicités

Publié le 10/01/2012, dans Nucléaire. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur ICEDA : EDF suspend les travaux sur décision de justice.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :