Peter Loosli : candidat aux élections fédérales suisses du 23 octobre

Discours prononcé à l’Assemblée des délégués des Verts suisses à Neuchâtel – Temple du Bas, rue du Temple-Neuf

Samedi 10 septembre 2011, 10 heures 15 – 16 heures

«Les Verts transfrontaliers» du pays de Genève

Par Peter LOOSLI, candidat au Conseil national sur la liste «Les Verts transfrontaliers» sous-apparentée aux Verts genevois. Membre des Verts genevois et des Verts français (Europe Ecologie – LV)

         Chères amies Vertes, chers amis Verts,

Le pôle urbain ou pays transfrontalier de Genève – voire l’Arc lémanique dans son entier – est en passe de prendre corps. Tant sur le plan politique que citoyen. Un périmètre d’agglomération, voire d’intégration régionale, se met progressivement en place.

 Afin d’approfondir ces processus – en cours depuis le début des années 70 –, les Verts genevois viennent d’apporter une nouvelle pierre angulaire à cette construction de conditions-cadres économiques, sociales et environnementales – pensées à une échelle régionale qui fait fi des frontières internationales, avec des contenus et exigences en l’occurrence propres à nous autres écologistes.

Une démarche politique novatrice

Pour la première fois dans la vie politique de la Confédération, un parti cantonal – implanté dans l’un des 16 cantons frontaliers sur les 26 qu’elle compte – présente, lors d’élections fédérales, une liste composée exclusivement de candidats du même parti ou de même tendance sur l’échiquier politique local – mais établis sur le territoire de l’Etat immédiatement voisin, sur le territoire frontalier «étranger» (entre guillemets) directement limitrophe (…)

De nationalité suisse et française, les six candidats Verts de cette liste sous-apparentée – dont j’ai le plaisir de faire partie – résident, de manière permanente, dans la couronne française qui jouxte et entoure les cantons de Genève et le district de Nyon (canton de Vaud). (…)

Nous nous battons pour de bon pour la construction d’infrastructures de transport en commun performantes, pour une planification sanitaire commune et la mise en place de filets de sécurité sociale non coupés net par des frontières interétatiques. Fondamentalement, nous proposons de transmuer les «frontières-coupures» en «frontières-coutures» et de nous orienter vers une gouvernance régionale au niveau de l’agglomération et de l’Arc lémanique dans son ensemble – susceptible d’inclure, dans le futur, une gestion commune de l’Aéroport de Genève.

Plus d’infos sur : http://www.verts-ge.ch/electionsfederales11/candidats_trans.php

Publicités

Publié le 22/09/2011, dans EELV, Elus, Pays de Gex. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Peter Loosli : candidat aux élections fédérales suisses du 23 octobre.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :