Dette et déficit, les solutions ecologistes

Par Nicole Eschmann, vice-présidente EELV au Conseil Régional de Bourgogne.

Mesures d’urgence en France :

-D’abord, rétablir l’équilibre des finances publiques: nul besoin d’un nouveau tour de vis de mesures antisociales qui ne ferait qu’accroître les inégalités et provoquerait une récession. Mais récupérer les 30 milliards d’évasion fiscale annuelle par le contrôle et la lutte contre les paradis fiscaux.

-Réduire les déficits de 50 à 60 milliards d’ici 2014, par suppression des niches fiscales estimées à 75 milliards et en reprenant une partie des 100 milliards qui n’ont pas été prélevés durant la décennie.

-Interdire aux banques de spéculer avec l’argent des citoyens en séparant les banques de dépôt et d’investissements : ce qu’avait fait Roosevelt en 1933 avec le Glass Steagal Act, qui a été aboli en 1999.

-Enfin créer un pôle public financier pour les collectivités locales, et donner l’accès des États à la masse monétaire de la BCE, (par l’intermédiaire de bons de la collectivité déposés en apport à la BCE) pour éviter le recours aux banques privées.
Et en Europe:

-Généraliser l’échange automatique d’informations et son extension à toutes les formes de revenus et aux personnes morales (funds/trusts/fondations). Instaurer une taxe sur les transactions financières au niveau européen qui pourrait générer jusqu’à 190 milliards d’euros de recettes fiscales supplémentaires annuellement.

-Mettre en place une assiette commune consolidée obligatoire et d’un taux minimum de 25 % pour l’impôt sur les sociétés. Taxer les émissions de CO2 de manière cohérente avec les objectifs de l’Union en matière de lutte contre le changement climatique.
Le traitement du déficit et de la dette sera au coeur de la présidentielle de 2012 : relocaliser les 3500 milliards d’épargne des ménages français en l’orientant vers les investissements pour la transformation écologique de l’économie. Depuis 18 mois, au parlement européen, les députés Verts se battent au sein de la commission des affaires économiques et monétaires pour mettre en place ces solutions efficaces et justes. Au premier rang, Eva Joly démontrant chaque jour son courage politique et sa détermination.

Publicités

Publié le 31/08/2011, dans Economie. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Dette et déficit, les solutions ecologistes.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :